Le troisième tract de Pantin en commun est le premier tract thématique. Il présente nos premières propositions pour une révolution démocratique à Pantin.


Une révolution démocratique pour Pantin

Dans nos luttes sociales et écologistes, nous sommes ignoré·es, méprisé·es et trop souvent réprimé·es. Du local au global, nous n’en pouvons plus de cette démocratie de façade, d’un pouvoir concentré dans les mains de quelques professionnel·les de la politique. D’autant qu’ils·elles ont montré leur incapacité à surmonter les crises sociales et environnementales qui nous font face, sans prendre la mesure des aspirations démocratiques des citoyen·nes. Il est donc temps de reprendre la main !

Pantin ne fait malheureusement pas exception : un maire qui siège au conseil municipal depuis 30 ans ; des conseils de quartier sans réel pouvoir, un budget participatif rachitique, un accès très limité aux documents… 

Ce modèle a fait son temps ! Nous voulons rompre avec ce fonctionnement, en redonnant le pouvoir aux citoyen-nes de Pantin. Avec Pantin en commun, vous pourrez vous faire entendre, contrôler l’activité du conseil municipal et décider. 

Ensemble, redevenons copropriétaires de notre ville ! 


Démocratie – Nos premières propositions

  1. Accès renforcé aux droits civiques et sociaux
    • Carte citoyenne de Pantin, sur seule condition de résidence, dès 1­6 ans et sans mention du genre ou de la nationalité, donnant accès aux services publics et aux droits civiques.
    • Université populaire et citoyenne.
  2. Éthique et transparence
    • Partage du pouvoir (moins de délégations au maire, règlement intérieur collaboratif, attribution de la présidence de la commission des finances à l’opposition). 
    • Non cumul des mandats exécutifs entre la ville et Est Ensemble ; fin du cumul dans le temps (pas plus de 3 mandats au conseil municipal dont 2 dans l’exécutif) ; révocation possible des élu·es. 
    • Observatoire citoyen indépendant : contrôle de l’assiduité et des frais des élu·es  ; signature d’une charte éthique.
    • Diffusion des conseils municipaux sur internet ; organisation de prises de parole de citoyen·nes avant et après le conseil municipal.
    • Comité éditorial citoyen indépendant pour le journal municipal Canal. 
    • 100% opendata : accès à tous les documents de la mairie et des organismes associés (Pantin Habitat) après anonymisation ; utilisation des logiciels libres. 
    • Accessibilité handicap des informations municipales
  3. Souveraineté populaire
    • Assises citoyennes pour décider des orientations budgétaires sur six ans. 
    • Budget participatif : passage à 6 millions d’euros minimum par an (10% contre 1% aujourd’hui), avec un plafond à 1 million par projet et un équilibre entre quartiers.
    • Droit de pétition pour inscrire un débat avec délibération à l’ordre du jour du conseil municipal, avec un seuil de 2000 signataires.
    • Votation annuelle sur les projets structurants, notamment le plan de transition écologique et sociale, et sur les pétitions rejetées.
    • Plateforme internet d’expression citoyenne.
    • Implication des agents de la ville dans la définition des politiques publiques. 
  4. Conseils de quartier
    • Nouvelle gouvernance des conseils de quartiers 
    • Des ressources dédiés gérés par les conseils de quartiers. 
  5. Une démocratie apaisée
    • Non à l’armement de la police municipale.
    • Arrêtés municipaux interdisant l’usage des LBD et le plaquage ventral ; mise en place du recépissé de contrôle d’identié.

Télécharger le tract en pdf



0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *