Le quatrième tract de Pantin en commun est le un tract thématique. Il présente nos premières propositions en matière de Solidarités et de services publics.

Réparons le lien social à Pantin !

Ville ancrée à gauche depuis un siècle, Pantin voit pourtant les inégalités se creuser sur son territoire. 30% des Pantinois.es vivent sous le seuil de pauvreté et plus de 4000 demandes de logement social sont insatisfaites. La précarité, le mal-logement, l’exclusion sociale sont encore trop présents dans notre ville. 

Les constructions massives ont permis de rendre les abords du Canal plus mixtes socialement, mais la spéculation immobilière rend les loyers de moins en moins abordables pour les classes populaires et moyennes. 

Par ailleurs, les investissements dans les services publics ne suivent pas l’arrivée de 3700 nouveaux.elles habitants.es en six ans. Pantin manque de places pour dans ses écoles et ses crèches, et les personnels sont insuffisamment soutenus. Les médecins sont débordés et les centres de santé de la ville connaissent des tensions importantes.

Il est donc temps de réparer le lien social, pour refaire de Pantin une ville où dignité et émancipation sociale se conjuguent au présent. Avec Pantin en commun, nous mettrons fin à une politique court-termiste qui se plie à l’austérité budgétaire au lieu de satisfaire les besoins des habitants.es

Solidarités et services publics – Nos premières propositions

  1. Se loger dignement
    • Constructions : suspendre les constructions neuves et conditionner les nouveaux projets à la réalisation de services public et à la mesure de l’impact écologique.
    • Logement social : 45% en 2030 (39% en 2020), avec plus de PLAI (logements très sociaux) et PLUS ; constructions par Pantin Habitat ; attributions transparentes ; réquisition des logements vides et préemption. 
    • Loyers : gel des loyers ; pas d’expulsion sans relogement. 
    • Mal-logement : renforcement de la lutte contre les marchands de sommeil et l’habitat indigne.
  2. Grandir, apprendre et s’émanciper
    • Éducation : cantine gratuite pour les minimas sociaux (dont petit-déjeuner et goûter) ; 4 jours (rythmes scolaires) ; développement du soutien scolaire ; plan de construction et de rénovation d’écoles. 
    • Petite enfance : tripler les places en crèches publiques.
    • Culture et loisirs :: lieux pour les artistes (l’ex crèche Berthier) ; projet pour l’ex cinéma des Quatre-Chemins ; préservation du patrimoine industriel ; non à la vente du Revard ; rénovation des centres de loisirs ; salle de cinéma aux Courtillières.
    • Sports : modernisation du stade M. Cerdan et du gymnase Baquet ; rénovation de la piscine Leclerc avec bassin enfants ; valorisation sportive du Canal.
  3. Préserver sa santé
    • Offre de santé : redynamiser les centres ; rénovation du CMS Cornet ; création d’un 4e CMS ; développement des spécialités. 
    • Accès aux soins : mutuelle municipale. 
    • Prévention : plan local addictions ; santé sexuelle (accès aux dépistages). 
  4. Une ville solidaire
    • Emploi : clauses d’insertion et d’emplois locaux dans les marchés publics ; projet Zéro chômeur de longue durée. 
    • Commerces : défense des petits commerces ; mise à disposition de locaux.
    • ESS et associations : épicerie solidaire et café associatif ; services d’échanges locaux (SEL) ; soutien aux salariés.es pour la reprise d’entreprises ; +50% du budget aux associations et subventions pluriannuelles. 
  5. Une ville plus sûre
    • Police : renforcement du statut juridique de la police municipale ; refus de l’armement ; militer pour le renforcement des effectifs de police nationale ; action concertée contre les trafics. 
    • Vidéosurveillance : audit et évaluation ; pas de nouvelles caméras au profit d’une présence humaine (médiateurs et accompagnement). 

Télécharger le tract


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *