Notre 7e tract est un dépliant qui présente notre démarche et nos quatre premier.ères candidat.es.

Edito

Nous sommes fier·es d’être Pantinois·es, des racines populaires de notre ville, de son foisonnement d’initiatives citoyennes. Nous sommes fier·es des engagements dans les luttes sociales et écologiques. Fiers de la diversité, de la mixité, des identités plurielles. Mais être fier·es de notre ville, c’est aussi être à la hauteur des défis qui nous font face, et ne rien céder face aux sirènes de l’inertie, de la gestion technocratique et de la centralisation du pouvoir.

Face aux crises écologiques et pour que Pantin soit toujours une ville habitable dans 30 ans l’été, notre future maire devra agir avec ambition et détermination, et engager la transition vers un modèle plus sobre, plus sain et générateur de bien vivre pour toutes et tous.

Face à la casse des services publics opérée par Macron et pour que Pantin fasse bouclier, notre future maire devra faire preuve de courage politique, d’engagement, de ténacité pour réparer le lien social. Nous sortirons de la gestion austéritaire et investirons prioritairement dans l’éducation, la transition écologique, les mobilités douces, la santé, le logement. 

Face à la défiance légitime des citoyens vis-à-vis d’un système politique nécrosé, notre future maire devra renouveler les pratiques politiques, rendre le pouvoir aux Pantinois·es et co-construire avec les forces vives de la ville chaque politique publique tout au long du mandat.

Du local au global, nous serons des élu·es engagé·es. Nous engagerons le bras de fer face à l’Etat dès que cela sera nécessaire. 

Pantin a aujourd’hui besoin d’idées neuves et fortes, portées par une équipe renouvelée. Pantin a besoin d’un nouveau souffle, d’une véritable alternative démocratique, écologiste et solidaire : un Pantin en Commun pour répondre aux besoins et aux aspirations de celles et ceux qui font notre ville.

Nos premier.ères candidat.es

Nadège ABOMANGOLI, Tête de liste

Née de parents congolais et issue d’un milieu modeste, je me définis comme une militante de la promesse républicaine d’égalité et de la lutte contre la pauvreté. J’ai vécu la plus grande partie de ma vie en Seine-Saint-Denis, et j’ai emménagé à Pantin en 2018 avec mes enfants.

J’ai toujours été engagée, dans le combat antiraciste puis au Parti Socialiste, avec lequel j’ai été élue à la région puis au département (Vice-présidente habitat et sécurité). J’ai quitté en 2018 le PS, devenu incapable d’agir pour le peuple, pour rejoindre la France insoumise.

J’ai décidé de m’engager pour construire une Mairie d’un nouveau genre. Les attentes de nos concitoyennes et de nos concitoyens ont changé, les municipalités doivent faire de même. Je veux me présenter pour animer et faire travailler ensemble une équipe de renouvellement, avec une majorité de femmes et d’hommes se présentant pour la première fois à des élections, et qui ont envie que notre ville avance.

Si vous faites confiance à la liste de « Pantin en Commun », vous aurez à vos côtés une équipe à l’écoute des habitants et combative pour les protéger. Une municipalité  ouverte à toutes les générations, genres, et quartiers. 

Vous aurez une Maire qui refuse l’autocratie et le rôle de « décideur tout puissant » encore majoritaire dans le paysage politique d’aujourd’hui. Vous aurez une ville plus solidaire, plus démocratique et plus écologique.

Construisons ensemble notre maison commune, notre Pantin en Commun.

Samir AMZIANE, 2e

Fils d’ouvrier qualifié et d’enseignante, cela fait 8 ans que je vis à Pantin. Au quartier des Sept Arpents puis récemment dans le quartier Ourcq, j’ai eu tout de suite envie de m’engager pour notre ville. Militant communiste, je me suis engagé dans la liste du Front de Gauche en 2014 menée par Jean Pierre Henry, et j’ai la chance de représenter les pantinois·es au conseil municipal et à Est Ensemble depuis 6 ans. 

Je veux m’engager notamment pour le droit à vivre dans un logement digne à Pantin en construisant du logement abordable, pour protéger les foyers populaires et nos jeunes de la flambée des prix de l’immobilier et des marchands de sommeil. Je veux que la ville accorde des réels moyens pour l’éducation, pour la culture, et qu’elle garantisse aux associations les moyens de faire vivre le lien social à Pantin.

Hông MACH, 3e

Gervaisienne puis Pantinoise aux Quatre-Chemins depuis 2008, j’étais gérante du restaurant « Chez Fernand » rue Cartier Bresson pendant 10 ans. J’ai vu Pantin se transformer en bien mais j’ai également vu la gentrification arriver, délaissant une partie de la population. Les promesses du maire en 2014 pour rééquilibrer la ville n’ont jamais eu lieu.

Syndicaliste chez FO lorsque j’étais salariée des groupes Renault et Axa, je n’avais jamais milité dans un parti. J’ai décidé de m’engager lors la présidentielle de 2017 auprès de Benoît Hamon. Avec Génération·s, j’ai rejoint Pantin en commun pour proposer une alternative écologique, démocratique, éducative et solidaire, sincère et transparente, et construire pour toutes et tous un futur désirable.

Enzo Poultreniez, 4e

En 2016, je suis devenu cadre d’une association de lutte contre le VIH/sida, dans la Tour Essor. Je suis tombé sous le charme de Pantin, ville populaire, dynamique, bouillonnante, et je m’y installé, en colocation, quartier Hoche. 

Après six ans de militantisme actif chez EELV, j’avais rendu mon tablier. J’ai choisi aujourd’hui de rejoindre Pantin en commun pour mettre notre ville sur les rails de la transition écologique et sociale, avec plus de biodiversité, un air respirable, une santé préservée. Militant LGBT et ancien précaire, j’ai également à cœur de lutter contre toutes les discriminations.

En dix propositions

Démocratie : rendre le pouvoir aux Pantinois.es

  • Une souveraineté populaire garantie : 1 votation citoyenne par an ; un budget participatif multiplié par 10 ; droit de pétition dès 2000 signataires.
  • Une maire qui partage le pouvoir : non cumul des mandats ; observatoire citoyen indépendant (engagements et frais de mandat).

Ecologie : l’urgence d’agir

  • Mieux consommer pour tous·tes : Cantine 100% bio, sans plastique ni gaspillage et avec circuits courts d’ici 2030.
  • Mieux respirer et circuler : 15km de pistes cyclables sécurisées sur les grands axes + zone 30 généralisées.
  • Ensauvager la ville : deux fois plus d’arbres en 6 ans et un espace vert à moins de 3 minutes à pied de chez soi.
  • Faire de Pantin une ville sobre : gestion publique de l’eau ; économies d’énergie sur les bâtiments publics ; politique zéro déchets.

Solidarités : réparer le lien social

  • Se loger dignement : 45% de logements sociaux en 2030 et attributions transparentes ; gel des loyers ; lutte contre l’habitat indigne.
  • Grandir, apprendre et s’émanciper : plan de construction et de rénovation d’écoles, soutien scolaire et triplement des places en crèches ; de la culture dans tous les quartiers.
  • Préserver sa santé : rénovation du centre de santé Cornet et création d’un 4e CMS au Petit-Pantin.
  • Encourager le lien social : +50% de budget pour la vie associative et subventions pluriannuelles.
Catégories : Kit militant

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *