L’énergie est un bien commun, pas une marchandise

Sobriété, efficacité énergétique, renouvelables et services publics : ce seront nos quatre piliers. Pour cela, l’énergie doit rester notre propriété : des biens communs administrés collectivement, et non pas des biens privés au service du profit. Les communes sont propriétaires des réseaux de distribution souvent mal entretenus (gaz, électricité, eau), elles doivent avoir des exigences envers les concessionnaires.

  • Nous ferons rénover les réseaux de distribution (électricité, gaz) par les salarié·es des services publics pour éviter la sous-traitance et assurer la qualité de fourniture et la sécurité.
  • Nous garantirons des tarifs sociaux pour les plus modestes. 
  • Nous réduirons les factures en agissant sur l’évolution des comportements et sur la rénovation thermique des logements. 
  • Nous privilégierons les énergies renouvelables dans les contrats de la municipalité et soutiendrons leur production par le service public. 
  • Nous réaliserons un diagnostic des bâtiments avec l’Agence de l’énergie de l’Est parisien.
  • Nous doterons les nouveaux logements HLM et bâtiments publics d’un chauffage avec des solutions énergétiques alternatives (pompe à chaleur, géothermie, biomasse…)
  • Nous prendrons un arrêté municipal contre la location des “passoires énergétiques”.
  • Nous imposerons l’extinction des enseignes lumineuses, en laissant au seul éclairage public dynamique le soin d’éclairer les rues.

Labellisation éthique et écologique des commerces

L’économie doit aussi faire sa transition écologique : mode de production, qualité, transport, déchets… De nombreux commerces et entreprises de Pantin affichent déjà des ambitions. Nous devons les soutenir. D’autres hésitent ou se sentent démunis, et il est important de les encourager à adopter des bonnes conduites écologiques et sociales.

  • Nous instaurerons une labellisation exigeante des entreprises et commerces avec des critères écologiques et sociaux transparents et co-construits : circuits courts, déchets, produits bios, insertion sociale, prix raisonnables…
  • Nous créerons un Centre de Développement des Eco-entreprises pour leur fournir des ressources et l’ingénierie nécessaire afin d’entamer la transition écologique. 
  • Nous soutiendrons les petits commerces, en facilitant leur accès à des locaux à loyer modéré et en accompagnant les synergies locales. 
  • Nous garantirons des critères exigeants dans les marchés de la ville de Pantin : achats responsables, soutien aux PME locales. 
  • Nous mettrons en place une charte locale de la logistique urbaine.

2 commentaires

Dupaigne · 4 mars 2020 à 2:41

Bonjour, le 15 mars je voterais pour la liste la plus écolo. Pas question de voter pour du green washing ou « on replantera des arbres ». il faut du concret – et le plus beau dans l’écologie (la vraie) c’est que ça créée des emplois. Pour moi votre programme ne montre pas encore assez que vous avez réfléchi à des actions concrètes. Deux pistes : la piscine va être rénovée >> Proposez de la chauffer à la géothermie de Minime Importance (GMI, rentabilisé en 3 ans pour de nombreux exemples en IdF). L’eau renouvelée peut être recyclée dans les locaux de la mairie pour les sanitaires. Deuxième idée : mise en place de 30 composteurs dans toute la ville, avec un circuit d’insertion (création d’emplois aidés) et de valorisation du compost. Les riverains aiment contribuer à ce type d’actions et vous pourrez utiliser le terreau dans les espaces verts. D’une manière générale : soyez innovants dans la transition énergétique et le développement durable, de nombreuses innovations sont en cours en IdF, boostées par le grand Paris. Pour votre information il y a au moins deux forages profonds à l’Albien (ressource en eau stratégique, assez chaude) qui pourraient peut-être être valorisés dans de la géothermie. A bon entendeur : salut!

    adminPEC · 4 mars 2020 à 4:50

    Bonjour
    Merci pour vos suggestions.
    Concernant la piscine, le projet est déjà lancé, et nous verrons ce qu’il est possible de réorienter une fois au pouvoir. Evidemment, la géothermie est une piste sérieuse, comme la réutilisation des eaux grises (et de pluie) pour les sanitaires des bâtiments proches.
    Pour le compostage, nous avons bien inscrit un plan de compostage municipal donc notre programme, avec l’installation de composteurs mais aussi l’accompagnement des habitants et des syndics de copropriétés.
    Pour l’ensemble de notre programme, nous entendons renforcer les clauses environnementales et sociales.
    Bien à vous,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *