Une alimentation saine et accessible

L’obésité touche 20% des adultes en Seine-Saint-Denis. Les produits bon marché sont trop riches en graisse et en sucre, pauvres en fibres. L’aide alimentaire, indispensable pour de nombreux·ses Pantinois·es, est elle aussi souvent déséquilibrée. A l’arrivée, des situations parfois dramatiques : obésité, hypertension, cancers. Nous voulons du bon, du sain et du goût pour le plus grand nombre !

  • Nous porterons à 100% d’ici 2026 les produits bios dans la restauration collective des scolaires et des personnes âgées, sans plastique, en privilégiant les circuits courts, et avec un menu végétarien disponible à chaque repas et une réduction de la part carnée. 
  • Nous instaurerons la gratuité de la cantine, pour les familles modestes, et un petit déjeuner collectif. Aucun·e enfant ne doit entrer en classe le ventre vide !
  • Nous favoriserons l’émergence dans chaque quartier de jardins partagés. 
  • Nous élaborerons un plan d’alimentation territorial favorisant les circuits courts, les AMAP et le maraîchage local. 
  • Nous nous engagerons pour la préservation des terres agricoles de Gonesse.
  • Nous soutiendrons les structures d’aide alimentaire dans la diversification des produits, et accompagnerons les familles (cours de cuisine, ustensiles).
  • Nous ferons revenir les commerces aux Courtillières, avec un projet de halle alimentaire.
  • Nous veillerons à la diversification des commerces dans tous les quartiers, et reverrons le projet de halle Magenta en concertation avec les habitant·es et commerçant·es. 
  • Nous proposerons une récupération des invendus des commerces à destination de l’aide alimentaire.

Réduire les déchets, préserver l’eau

Un·e habitant·e de Seine-Saint-Denis produit en moyenne 337 kg de déchets ménagers par an : 34 sont recyclés, et les 303 kg restants sont incinérés à 95% ! 

  • Nous soutiendrons la démarche « zéro déchet » en luttant contre le plastique et le gaspillage alimentaire, en valorisant les déchets organiques de la restauration (déshydrateur thermique) et en développant les consignes.
  • Nous formerons les citoyen·nes au tri-sélectif et au compostage.
  • Nous développerons les poubelles et cendriers dans la rue et un service municipal de récupération à la demande des encombrants volumineux. 
  • Nous multiplierons les composteurs collectifs dans les quartiers et en pied d’immeuble.
  • Nous développerons l’économie circulaire (réemploi, autoréparation). 

Est Ensemble a confié la gestion de l’eau à Véolia, avec des tarifs aberrants : plus la population du quartier est pauvre, plus le prix du m³ est élevé !

  • Nous militerons pour une régie publique de l’eau. A Paris, cette gestion a permis d’atteindre le tarif est le moins cher d’Ile de France ! 
  • Nous ferons réhabiliter les réseaux de distribution d’eau pour lutter contre les fuites.
  • Nous développerons la récupération des eaux de pluie sur les bâtiments municipaux. 
  • Nous préserverons le Canal des pollutions, déchets et microplastiques. 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *