Notre liste, soucieuse des 1600 agents de la ville, leur a adressé un courrier pour détailler nos propositions.

Madame, Monsieur,

Vous travaillez à la Mairie de Pantin et vous attendez les résultats des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 pour connaître les nouvelles orientations du futur conseil municipal concernant la gestion de la municipalité.

Nous avons décidé de nous adresser directement à vous car vous êtes un maillon essentiel de la future politique que nous entendons mener si les Pantinois•es en décident ainsi.

À Pantin, les inégalités se creusent, 30% des Pantinois•es vivent sous le seuil de pauvreté.

La spéculation immobilière rend les loyers de moins en moins abordables pour les classes populaires et moyennes ; le prix du m² à l’achat est de plus en plus élevé. Pantin manque de places dans les écoles et les crèches, et les personnels sont insuffisamment soutenu•es.

Les agent•es de la collectivité subissent les conséquences de cette politique.

Avec Pantin en Commun, nous voulons mettre fin à une politique court-termiste qui se plie à l’austérité budgétaire au lieu de satisfaire les besoins des habitant•es et des agent•es travaillant pour la collectivité.

Nous comptons, d’ailleurs, parmi notre liste, les conseillers municipaux sortants du groupe « Pantin à Gauche, l’humain d’abord », qui a toujours pris position pour les agent•es de la ville et contre l’austérité, et qui vous a toujours et invariablement défendu.

Dans le mandat qui s’achève, nous avons été interpellé•es par des agent•es en souffrance dans leurs services, souvent déconsidéré•es dans les missions qu’ils et elles accomplissent, avec des conditions de travail qui se dégradent. Un besoin de renfort en personnel est nécessaire.

Cette situation crée de la souffrance au travail et du repli sur soi. Nous voulons y remédier. Le nombre d’emplois précaires a augmenté dans la collectivité alors que les agent•es ont besoin de sécuriser leur avenir.

Pour reconstruire la confiance des acteur•rices du service public, il va falloir repenser une organisation clarifiant les relations hiérarchiques tout en favorisant la participation des personnels. C’est ce que Pantin en Commun s’engage à faire.

Nous nous appuierons sur le statut de la fonction publique, pour une gestion équitable des carrières.

Nous veillerons à ce que plus aucun service ne soit privatisé.

Nous nous engageons pour chaque changement à favoriser le dialogue social avec le personnel et les organisations syndicales , et à développer des actions pour le budget de la collectivité, mais aussi pour l’éducation, la santé, et le statut du personnel.

Nous nous engageons à remettre à plat le régime indemnitaire, les primes, et le temps de travail avec les organisations syndicales.

Nous connaissons votre attachement à l’action sociale, mais aussi à l’accès des salarié•es aux vacances, à la culture et aux loisirs. Nous nous engageons avec les organisations syndicales à vous donner les moyens de les développer par l’intermédiaire du Comité d’Activités Sociales et Culturelles et nous nous engageons à mener toutes les actions possibles pour que le CASC soit reconnu dans le statut de la Fonction publique.

Ce ne sont pas des promesses mais des engagements que nous voulons tenir avec vous et vos organisations syndicales pour l’Avenir du Service Public Territorial.

Beaucoup d’entre vous reconnaitrons sur notre liste des candidat•es engagé•es résistant•es face aux mauvais coups des gouvernements successifs, et qui ont à coeur de mettre en pratique les valeurs qu’elles et ils défendent dans la rue et dans les négociations avec les employeurs.

Soyez convaincu•es que nous mettrons autant d’énergie dans ce nouvel élan des relations entre élu•es et agent•es que nous mettons aujourd’hui à agir contre la réforme des retraites et les coups portés aux services publics et notamment aux finances des collectivités.

Catégories : Kit militant

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *