La liste Pantin en commun a décidé de soutenir les mesures proposées par L214 dans le cadre des élections municipales.

Liste des engagements

  • Élevage & pisciculture :
    • Intégrer le « bien-être animal » dans les critères d’attribution des marchés publics en matière de cantines scolaires et de restauration collective.
    • Augmenter la part de protéines végétales dans les menus dans la restauration collective
    • Mener des actions de sensibilisation auprès des restaurateurs et du grand public pour encourager et accompagner un développement significatif de l’offre végétarienne ou végétalienne.
  • Cirques :
    • Prendre toute mesure légale possible contre l’installation de cirques détenant des animaux sauvages.
    • Soutenir l’adoption par le conseil municipal d’un vœu demandant une interdiction nationale des cirques détenant des animaux sauvages.
  • Animaux de compagnie :
    • Soutenir une politique de stérilisation des chats errants en partenariat avec des associations de protection animale.
    • Aménager des aires de libres ébats pour les chiens suffisamment spacieuses (« caniparcs »).
    • Garantir la transparence de l’activité des fourrières.
  • Droit animal :
    • Attribuer une délégation protection animale à un·e membre du conseil municipal, inclure la protection animale dans la politique de la ville et prévoir une ligne budgétaire dédiée.
    • Soutenir les actions de sensibilisation à l’éthique animale (communication de la ville, périscolaire, associations, etc.).
  • Chasse :
    • Promouvoir la coexistence pacifique avec les animaux sauvages et « liminaires » ainsi que la gestion non létale de leurs populations.
    • Prendre toute mesure légale possible, dont l’interdiction ponctuelle de la pratique de la chasse sur le territoire communal, afin de favoriser les activités de découverte des animaux et de la nature.
  • Corrida :
    • Soutenir l’adoption par le conseil municipal d’un vœu demandant une interdiction nationale des corridas et des « écoles » tauromachiques.
    • Prendre toute mesure légale possible, le cas échéant, contre l’organisation de corridas sur le territoire communal et réorienter les subventions et moyens municipaux vers des ferias sans corridas. Supprimer toute subvention municipale, le cas échéant, aux « écoles » tauromachiques.
  • Expérimentation animale :
    • Intégrer le « bien-être animal » dans les critères d’attribution des marchés publics en matière de produits d’entretien : tendre vers une commande publique « 100 % produits non testés sur les animaux ».

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *