Conformément à l’article 11 du Règlement intérieur, notre groupe peut poser des questions orales en fin de séance.

Conseil municipal du 26 juin 2020

Question orale du groupe “Pantin en commun”

Présentée par Enzo Poultreniez

Monsieur le Maire,

La crise sanitaire que notre pays traverse actuellement porte en elle une profonde remise en question de notre modèle de société. La transition vers un mode de vie durable, en faveur de laquelle les formations politiques auxquelles nous appartenons sont engagées de longue date,  s’impose aujourd’hui comme une ardente obligation, aux yeux mêmes de ceux qui n’en avaient pas encore pleinement conscience.

Répondre à ce défi implique qu’une conditionnalité sociale et écologique exigeante guide l’ensemble des politiques publiques.. C’est notamment le cas en matière de mobilité. L’avenir ne saurait appartenir au tout voiture, même électrique. Il nous faut repenser nos mobilités, accroître la part des transports en commun et des mobilités douces.

Un nombre croissant de nos concitoyens qui partagent ce soucis optent pour le vélo. L’usage accru de celui-ci au cours de la crise actuelle a démontré à quel point il représente une solution d’avenir. C’est une évolution positive, qu’il convient d’encourager et de pérenniser. Les dispositions qui ont été prises dans ce sens depuis plusieurs années doivent être accélérées et approfondies.

Dans ce contexte, nous souhaitons attirer votre attention sur le réaménagement de l’ex RN3, avenue Jean Lolive à Pantin, dans le cadre du projet TZen3. Si nous accueillons positivement ce projet, nous constatons aussi qu’il est de conception ancienne, « prévoit des aménagements cyclables datés, qui ne correspondent plus aux attentes actuelles pour permettre au plus grand nombre de faire du vélo », comme le souligne le groupe de Pantin de l’association Paris en selle, que nous citons pour son expertise.

Pour la partie du tracé qui concerne Pantin, le projet prévoit deux bandes cyclables de 1,80m marquage compris. D’une largeur insuffisante, ces bandes cyclables seront en outre franchies par les véhicules manœuvrant pour accéder aux stationnements (y compris en marche arrière).  Au niveau des carrefours, ces bandes cyclables disparaîtront complètement. Au niveau de l’Église de Pantin, seule une zone 30 sera matérialisée sans bande cyclable. Dans ces conditions, aucun cycliste ne pourra circuler en sécurité. En outre, les bandes cyclables seront la proie du stationnement sauvage – le sort des bandes cyclables provisoires mises en place actuellement en fournit la preuve éclatante. Elles nécessitent une surveillance permanente de la police municipale, sous peine d’être inutilisables.

Comme l’écrit encore le groupe de Pantin de l’association Paris en selle : « Ce projet d’un autre temps n’est plus du tout en accord avec les attentes actuelles​ des cyclistes pantinois (et d’ailleurs) (…) Il est évident que​ cet aménagement sera considéré comme raté et daté dès sa livraison​, ce qui est le pire des résultats pour un projet pour lequel autant d’argent du contribuable a été investi. »

Pour adapter le projet aux besoins d’aujourd’hui, les associations et riverains portent l’exigence d’un réaménagement, qui intègrerait de vraies pistes cyclables d’une largeur de 2 mètres, sécurisées, sur l’ensemble du tracé. C’est à ces conditions seulement que ceux de nos concitoyens qui fréquentent cet axe de circulation de majeur jouiront de la sécurité et du confort qui les incitera à la pratique cycliste, contribuant ainsi à l’amélioration de la qualité de vie, à la transition vers des mobilités douces, à la santé et à l’adaptation de notre circulation et de notre ville aux défis du dérèglement climatique.

Monsieur le Maire, nous espérons que vous partagerez notre et saurez prendre les dispositions nécessaires et ouvrir le dialogue avec le Département, maître d’ouvrage coordonnateur du projet du TZen3, pour  revoir l’aménagement prévu afin d’en faire une réussite, en l’adaptant pleinement aux besoins d’aujourd’hui et de demain.

Nous espérons compter sur votre action dans ce sens.

Je vous remercie de votre attention.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *